[HORS HABBO] Film : I AM MOTHER

La nouvelle pépite de Netflix

Si vous aussi après avoir vu que l’Homme est parvenue à créer des robots capables de tenir une arme à feu vous vous êtes dis « C’est génial ! Comment une si belle invention pourrait-elle bien dégénérer ? ». Et bien c’est le réalisateur prometteur qu’est Grant Sputore qui nous donne la réponse avec son premier long métrage I am Mother, sorti en juin 2019.

Présentation du film

Le film nous place dans un futur où l’humanité a disparue, un centre de repeuplement a été mis en place afin de sauver l’humanité de son extinction. La gestion du centre est assurée par un androïde nommé Mère, pourquoi Mère ? Et bien car sa fonction principale est de s’occuper et d’élever les futurs nouveaux nés du centre.

La première de ses nouveaux nés est une fille, qui se nomme… Fille. Alors, je sais que là tout de suite vous perdez légèrement espoir en ce film vu l’originalité des noms, mais faites moi confiance, vous allez voir, ça défonce.

Mère explique donc à Fille qu’un virus a décimé l’humanité et que l’air à l’extérieur est devenue toxique. Que nenni ! Répond le scénario, car une survivante parvient à rentrer dans le centre… Comment a-t-elle survécu ? D’où vient-elle ? Mère aurait-elle menti à Fille ? Tout cela vous sera révélé au cours d’un scénario bien ficelé et qui mérite toute votre attention.

Mais tout au long du film une question persiste :

Qui est la « méchante » et qui est la « gentille » de l’histoire ?

I am Mother : Le film qui donne vie aux machines…

Ce qui va suivre est l’avis que j’ai eu du film, si vous ne le partagez pas je vous invite à partager le votre dans les commentaires de cet article !

Ce film est très bon, il implique le spectateur en l’attachant aux personnages. On parvient même à s’attacher à Mère, qui n’est qu’un androïde je le rappelle ! Et c’est là que repose toute la force du film, sur le choix des mots employés. Car Mère n’a presque aucune intonation dans sa voix robotique, tout ce qu’on entend est la douce voix d’une mère bienveillante. Mais voilà… Les mots de l’androïde sont si bien choisis qu’on parvient à ressentir tout l’instinct protecteur et toute la volonté qu’a cet androïde d’être une bonne mère. 

I am Mother : Un incontournable ? Il se pourrait bien…

Ce film ne révolutionne pas tout l’art du cinéma mais il arrive tout de même à laisser sa trace et à s’imposer de part le développement de ses personnages.

Ici, il n’y a ni méchant ni gentil. Chaque personnage a sa part d’ombre et de lumière ; parfaitement exploitée durant tout le film. Tout les personnages sont attachants, même une intelligence artificielle… étonnant non ? Alors, foncez voir ce film !

Merci d’être venue jeter un coup d’œil à cet article, et bon film !

Bonne journée ou bonne soirée à vous !

                                         

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page