[HORS-HABBO] Le Cinéma, un art ? Késako ?

Salutations à toutes et à tous, je vous retrouve aujourd’hui pour un nouvel article qui va toutes et tous sûrement vous parler, car cet article va être sur le thème du cinéma, sa création et son évolution au fil du temps. Si vous voulez en savoir plus alors je vous conseille de lire cet article jusqu’au bout.

Bonne Lecture à vous !

Déjà, on va définir le mot « cinéma » :

Le cinéma est un art du spectacle. Il est couramment désigné comme un « septième art« . L’art du cinéma se caractérise par le spectacle proposé au public sous la forme d’un film, c’est-à-dire un récit (de fiction ou documentaire). Le terme « cinéma » est l’abréviation de cinématographie, nom donné par Léon Bouly puis repris plus tard par les Frères Lumière. Le mot cinéma est polysémique, il peut désigner l’art filmique, ou les techniques de prises de vues animées.

  1. Naissance et découverte du cinéma

Le cinéma (ou cinématographie) est né à la fin du XIXe siècle. On doute sur l’affirmation que l’invention du cinéma a été faite par les Frères Lumière (Auguste et Louis). Les réels débuts du cinéma sont dus au scientifique Fitton et à son Thaumatrope. Le Thaumatrope est un gadget qui joue avec l’œil et qui formait une illusion d’optique. Il y a eu d’autre inventions comme le Zootrope de Willam George Horner en 1834  ou le Kinétographe de Thomas Edison  conçu en 1891.

1.1 Le Cinéma muet

En 1895, les Frères Lumière arrivèrent avec leur cinématographe, une machine qui parvenait à enregistrer des images sur une pellicule, mais aussi à les projeter sur un écran. Charlot (Charlie Chaplin) est l’un des premiers acteurs qui joue dans des films muets de couleur noir et blanc.

1.2 Le Cinéma parlant

Le cinéma, depuis ses débuts, était accompagné de musique improvisée en direct par un pianiste ou un organiste. Mais le cinéma restait muet et le jeu des acteurs s’apparentait plus au mime qu’à la comédie. Dès les premières années, on s’efforça avec plus ou moins de succès de sonoriser les films projetés en salle par des disques de musique et de chansons synchronisés de manière approximative avec le déroulement du film. Un autre problème était que le son diffusé par les pavillons des phonographes était beaucoup trop faible pour de grandes salles de spectacle.

Deux innovations techniques étaient nécessaires pour que le cinéma parlant puisse passer à l’exploitation commerciale : le haut-parleur, breveté en 1924, fut mis au point dans les années suivantes, la bande-son optique, elle aussi mise au point à la fin des années 1920. Mais le vrai tournant est l’année 1929 : toutes les salles s’équipent, car le public veut du cinéma parlant. Les scènes mimées cèdent la place au dialogue : les acteurs sont désormais des comédiens. Le spectacle n’est plus le même ! Pour faire un film, il faut des acteurs, un réalisateur, un scénariste. Il faut aussi souvent des décors, des costumes et du maquillage.

J’espère que cet article vous aura été utile si c’est le cas rendez-vous dans les commentaires pour débattre de cela.

N’hésitez pas à nous rejoindre sur Discord et sur nos réseaux sociaux.

 

Merci à Palio d’avoir corrigé cet article !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Enter.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :